Michel de Certeau, le voyage de l'œuvre

"Notre lieu est le monde" (Jerónimo Nadal s.j.)

Choix des orateurs

Les intervenants invités sont, à quelques exceptions près, nés après 1955 ou 1960. Ils appartiennent à de tout autres générations que les amis et compagnons de Certeau. On a choisi de limiter la contribution française pour faire place à une majorité d’invités venant d’Amérique, d’Asie ou d’Europe. Ce sont des universitaires dont les travaux concernent des disciplines variées. Les uns sont historiens (pour étudier la littérature mystique ou la vie intellectuelle, les arts ou les sciences), d’autres sont philosophes ou théologiens, linguistes ou politistes, sociologues ou anthropologues, spécialistes de soins infirmiers ou encore cartographes. Rien d’étonnant à une telle diversité, car les écrits de Michel de Certeau ont traversé les frontières des pays et des langues, comme lui-même autrefois traversait les frontières des disciplines.

La plupart de ces orateurs ont rencontré Certeau post mortem, au hasard d’une citation, au détour d’une référence. S’étant informés de son œuvre, ils sont ensuite entrés en dialogue avec elle, l’ont lue et commentée avec passion et brio dans les traductions disponibles. Pour aller plus loin, plusieurs d’entre eux n’ont pas hésité à commencer ou à reprendre l’étude du français afin d’accéder à d’autres écrits de Certeau. Par la grâce de leurs travaux, son œuvre a continué son voyage parmi les vivants, accomplissant ainsi le vœu d’universalisme qu’Ignace de Loyola avait posé dès les commencements (1540).

 

François Boëdec s.j.

Président du Centre Sèvres, Paris

Paroles de bienvenue (jeudi 10 mars, 14h)

Luce Giard

Chercheur honoraire, CNRS-EHESS, Paris, Histoire des sciences

Éditrice de Michel de Certeau, responsable scientifique du colloque

Accueil (jeudi 10 mars, 14h15), envoi (samedi 12 mars, 18h15)

François-Xavier Dumortier s.j. (1948)

Recteur, Pontificia Università Gregoriana, Rome (Italie)

Discours d’ouverture (jeudi 10 mars, 14h)

Études à l’Institut d’études politiques de Paris et à l’Université de Paris II – Assas en droit. Entrée dans la Compagnie de Jésus en 1973. Président du Centre Sèvres (Facultés jésuites de philosophie et théologie) en 1997-2003. Provincial de France en 2003-2008. Recteur, Pontificia Università Gregoriana, Rome, depuis 2010.

  • « La morale à l’épreuve du politique », Les Cahiers d’Alethe (Paris), numéro intitulé « La politique peut-elle être morale ? », 1992.
  • « Amis dans le Seigneur », Revue de spiritualité ignatienne (Rome), XXXVIII, 2, n°112, 2006.
  •  «  Le même chemin qu’Ignace,  ce chemin intérieur qui mène aux frontières nouvelles de notre temps », ibid., XXXIX, 3, n°119, 2008.

Benoît Vermander s.j. (1960)

Fudan University, Shanghai (Chine), Anthropologie religieuse

Président de la session 7  (samedi 12 mars, 14h30)

Discours de clôture (samedi 12 mars, 18h)

Professeur d’anthropologie religieuse, Faculté de philosophie, Université Fudan, Shanghai (Chine), depuis 2009.

Doctorat de sciences politiques (Institut de sciences politiques, Paris, 1983) et  doctorat de théologie (Centre Sèvres, 2009).

Après une expérience professionnelle comme administrateur de groupe au Parlement européen et conseiller du Président du Conseil régional Midi-Pyrénées, entrée dans la Compagnie de Jésus en 1988. Séjour à Taiwan à partir de 1992, et direction de l’Institut Ricci de Taipei (1996-2009).

Artiste peintre selon la tradition chinoise, expositions à Pékin, Chengdu, Shanghai, Taipei et aussi à Strasbourg (France), Séoul (Corée) et San Francisco (USA)..

Recherches sur la minorité Yi de Liangsham au Sichuan et sur la Chine contemporaine, son paysage religieux et son modèle de développement.

  • L’enclos à moutons, un village nuosu au sud-ouest de la Chine, Paris, Les Indes savantes, 2007.
  • Chine brune ou Chine verte, Paris, Presses de Sciences-Po, 2007.
  • Corporate Social  Responsibility in China, Singapour, World Scientific, 2014.

Jeremy Ahearne (1966)

University of Warwick (Angleterre), Centre for Cultural Policy Studies

Président de la session 3 (vendredi 11 mars, 9h15)

 

 Études de « Modern Languages » (allemand et français) à l’Université d’Oxford (Grande-Bretagne). Doctorat sur l’œuvre de Michel de Certeau, Oxford, 1993.
Lecturer, puis Professor, Department of French Studies, University of Warwick, en 1993-2014. Depuis, Directeur du Centre for Cultural Policy Studies, University of Warwick.

Travaux sur l’histoire intellectuelle et la politique culturelle (au sens large) des institutions publiques en France.

  • Michel de Certeau : Interpretation and its Other, Cambridge, Polity, et Stanford (CA), Stanford University Press, 1995.
  • Intellectuals, Culture and Public Policy in France, Liverpool, Liverpool University Press, 2010
  • Government through Culture and the Contemporary French Right, Houndmills (Hants), Palgrave Macmillan, 2014.

Alfonso Alfaro (1949)

Artes de México, Histoire de l’art et histoire de la Compagnie

Co-Président de la session 6 (samedi 12 mars, 9h15)

 

Études d’anthropologie à México. Doctorat d’anthropologie culturelle (sous la direction de Michel de Certeau), Université de Paris VII, 1983. Directeur de l’Instituto de Investigaciones, Artes de México, México, depuis 1998.

Travaux sur l’histoire de la Compagnie de Jésus, sa spiritualité, sa production architecturale et artistique, et sur l’histoire de l’art au Mexique.

  • « Voces de tinta dormida, itinerarios espirituales de Luis Barragán », in Artes de México y Conaculta, México, Libros de la Espiral, 1996.
  • « Moros y Cristianos. Una batalla cósmica », in Artes de México y Conaculta, 2001.
  • « Los monstruos de la razón », in Los jesuitas ante el despotismo ilustrado, Artes de México, n°92, décembre 2008.

Andrew Baird

Independent Scholar, Missouri (USA), History of Consciousness

Session 3  (vendredi 11 mars, 9h15)

 

Doctorat en History of Consciousness, University of California Santa Cruz, sous la direction de Hayden White et de Teresa de Lauretis : intitulée « Historicality and Narcissistic Closure », cette thèse portait sur Michel de Certeau et Jean Laplanche.

Recherches sur la relation entre la réflexion historiographique et la théorie psychanalytique, ainsi que sur la traduction comme théorie et comme pratique.

Independent scholar à Springfield (Missouri, USA).

  • « Ethics and the Place of History », in Discipline filosofiche (Macerata, Italie), XVIII, 2008/1, n° spécial intitulé « Sulle traccia di Michel de Certeau : interpretazioni e percorsi ».
  • « Metahistory as Anabasis », in Frank Ankersmit et Ewa Domanska eds, Re-Figuring Hayden White, Stanford University Press, 2009.
  • « History and Kairos », in History and Theory, 50/1, February 2011, p. 120-128.

Inigo Bocken (1968)

Nijmegen Universität (Pays-Bas), Titus Brandsma Institut

Session 4  (vendredi 11 mars, 14h30)

 

Directeur scientifique de l’Institut Titus Brandsma pour l’histoire de la mystique et de la spiritualité, Radboud University, Nimègue, Pays-Bas,  et professeur assistant de philosophie de la religion dans cette université.

Travaux sur les théories de la religion dans la première modernité (surtout Nicolas de Cues) et sur le sens de la religion aujourd’hui.

  • L’art de la collection. Introduction historico-éthique à l’herméneutique conjecturale de Nicolas de Cues, Paris- Leuven, Peeters, 2007.
  • « Everyday Life as Divine Practice. Modernity and Transcendence in Michel de Certeau », in W. van der Merwe  and W. Stoker eds., Looking Beyond. Shifting Views on Transcendence in Philosophy, Theology and Arts, Amsterdam, 2012, p. 223-242.
  • « Nomad and Layman : Spiritual Spaces in Modernity. Mysticism and Everyday Life in Michel de Certeau », in Inigo Bocken ed., Spiritual Spaces. History and Mysticism in Michel de Certeau, Leuven - Paris, Peeters, 2012, p. 111-125.

Daniel Bogner (1972)

Université de Fribourg (Suisse), Théologie morale et éthique

Session 4  (vendredi 11 mars, 10h45)

 

Études de théologie, philosophie et sciences politiques aux Universités de Münster (Allemagne) et Fribourg (Suisse) ; études doctorales à Paris. Doctorat de théologie à l’Université de Münster.
Professeur de théologie morale et éthique à l’Université de Fribourg (Suisse).
Recherches sur les droits de l’homme, l’éthique politique, l’éthique du droit.

  • Gebrochene Gegenwart. Mystik und Politik bei Michel de Certeau, Mayence, 2002.
  • Ausverkauf der Menschenrechte. Warum wir gefordert sind, Fribourg-en-Brisgau, 2007.
  • Das recht des Politischen. Ein neuer Begriff der Menschenrechte, Bielefeld, 2014.

Charlotte de Castelnau-L’Estoile (1967)

Université de Paris VII – Denis Diderot, Histoire moderne

Session 1 (jeudi 10 mars, 14h30)

Professeur d’histoire moderne, Université de Paris VII-Diderot. Directrice du laboratoire Identités, Cultures, territoires (EA 337). Ancien membre de l’École française de Rome. Professeur invitée à l’Universidade federale Fluminense (Rio-de-Janeiro, Brésil) en 2008-2010.

Travaux sur l’Amérique coloniale (XVIe-XVIIIe siècle), en particulier sur le Brésil et le rôle des missionnaires jésuites.

  • Les Ouvriers d’une vigne stérile. Les jésuites et la conversion des Indiens au Brésil 1580-1620, Paris, Centre culturel Calouste Gulbenkian,  et  Lisbonne, Commission nationale pour les commémorations des découvertes portugaises, 2000.
  • « La liberté du sacrement. Droit canonique et mariage des esclaves dans le Brésil colonial »,  Annales Histoire Sciences Sociales, 65, novembre-décembre 2010, p. 1349-1383.
  • Direction (avec Marie-Lucie Copete, Aliocha Maldavsky et Ines Zupanov), Missions d’évangélisation et circulation des savoirs XVIe-XVIIIe siècles, Madrid, Casa de Velázquez, 2011.

Juan Dejo Bendezú  s.j. (1964)

Universidad Antonio Ruiz de Montoya, Lima (Pérou), Histoire.
Session 6 (samedi 12 mars, 9h15)
 

Études d’histoire, Pontificia Universidad Católica del Perú. Doctorat de théologie, Centre Sèvres, Paris.
A reçu en 1989 le Premio Nacional del Consejo nacional de Ciencias y Tecnología du Pérou en ethnohistoire pour son étude "Aproximación al estudio de la identidad Andina : Guamán Poma de Ayala y el Yo Andino ». A reçu également le Prix de thèse 2007 de la Pontificia Universidad Católica du Pérou.

Directeur des études doctorales, Universidad Antonio Ruiz de Montoya, Lima (Pérou).

  • Atahualpa, Lima, Editorial Barsa, 1992.

    « Haciéndose indio viejo con el indio : definiendo la Misión jesuita en el Perú (1568-1600) », in A más universal, más divino, Lima, Universidad Antonio Ruiz de Montoya, 2008, p. 185-242.
  • « El impulso trascendente como naturaleza primaria. Apuntes para pensar la ética como ejercicio espiritual », in Creer y no creer. La fe en tiempos de transición, Lima, Universidad Antonio Ruiz de Montoya.

 

Jörg Dünne (1969)

Universität Erfurt (Allemagne), Romanistik

Session 4 (vendredi 11 mars, 10h45)

 

Études de littérature, de romanistique et de philosophie, Ludwig-Maximilians-Universitât, Munich ; puis de lettres modernes, Université de Paris VIII- Saint-Denis. 

Doctorat  de philologie des langues romanes, Christian-Albrechts Universität, Kiel. 

 Professeur de romanistique (français, espagnol, latin) à l’Université d’Erfürt (Allemagne). 

Recherches sur la relation entre littérature et cartographie, l’écriture de soi et le catastrophisme spectaculaire dans la littérature moderne. 

  • Asketisches Schreiben : Rousseau und Flaubert als Paradigmen literarischer Selbstpraxis in der Moderne, Tübingen, Narr, 2004 (thèse, Université de Kiel).
  • Die kartographische Imagination – Erinnern, Erzâhlen und Fingieren in der Iberischen Welt der Frühen Neuzeit, Munich, Wilhelm Fink, 2011.
  • Direction, avec Andreas Mahler, de Handbuch Literatur & Raum, Berlin, Walter de Gruyter, 2015.